< Retour

11.09.19 – COVEN PANTIN (podcast)

  • 27 août 2019

Mise en ligne du podcast "COVEN PANTIN" !

Coven* Pantin, série docu sonore, 4 x 10mn, Centre national de la danse, 2019

Des habitantes de Pantin se réunissent durant 4 semaines autour de l'idée de "prendre soin" et sans autre objectif que de faire Coven - *du latin convenio qui signifie être ensemble ou se rassembler -.

Ep 1 Araignées (12'29)
Ep 2 Chattes (13'44)
Ep 3 Déesses (9'47)
Ep 4 Clusters (9'31')

IMAGINE est un projet de médiation pour des femmes de la Seine Saint-Denis et répond à une volonté de nourrir des formes de sororité pour envisager autrement le collectif. À travers la rencontre, l’expérience et le partage, IMAGINE invite un groupe de femmes à une mise en mouvement du corps et de la pensée, autour de la notion de soin, à travers plusieurs pratiques. Le matin est dédié à la pratique avec une chorégraphe. L’après-midi propose des interventions par lesquelles continuer à explorer le corps de la femme, ses histoires, ses enjeux de domination et d’émancipation. Prendre soin de soi est aussi une manière de se saisir des soucis du monde. À l’intérieur du dispositif IMAGINE, il y a IMAGINE PANTIN, il y a la quarantaine de personnes ou structures relais rencontrées pour constituer le groupe, il y a le CND, il y a des habitantes de Pantin, il y a le binôme entre la chorégraphe Nina Santes et la médiatrice Claire Buisson, il y a le corps et le sexe féminin, il y a le désir de donner à entendre ces voix. IMAGINE est comme une partition de relations, une danse spiralée du dedans au dehors, un chant pour l'espace intime et obscur des femmes, qui se met en résonance avec l'environnement. En créant cette communauté de femmes et d’individus, dans un temps privilégié et long, IMAGINE cherche a déplacer, transformer, enrichir les représentations respectives de chacune et créer un espace collectif qui puisse se prolonger hors d’IMAGINE.

La deuxième édition d’IMAGINE s’est déployée entre novembre 2018 et mai 2019 sur 4 territoires. Ce projet, conçu et porte par le CN D, bénéficie du soutien de la Préfecture de Seine-Saint-Denis et du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis.